Le chef de RBCx expose sa vision audacieuse de la nouvelle marque

Ne vous laissez pas tromper par la longévité de RBC. Bien que la banque se targue d’avoir une histoire presque aussi longue que celle du Canada, elle refuse de se contenter d’assumer le rôle d’un vieux sage. RBC veut plutôt rivaliser avec les plus grands innovateurs du secteur de la technologie, tirant parti de sa vaste expérience, de son capital et de ses réseaux pour se démarquer.

On dit que les gros navires naviguent lentement, ce qui pose problème dans le paysage technologique en pleine effervescence d’aujourd’hui. Il est donc essentiel de trouver le bon capitaine pour le diriger – un capitaine capable de transformer adroitement la taille et l’ambition en rapidité et résultats concrets.

C’est à Sid Paquette que l’on a demandé de redresser la barre. Son mandat : fusionner et diriger deux des groupes les plus novateurs de RBC. Sid a été embauché il y a près de trois ans pour diriger RBCx, la plateforme de technologie et d’innovation bancaire de RBC. En avril 2022, il a également été nommé chef de RBC Projet Entreprise, groupe avant-gardiste chargé d’aller au-delà des services bancaires pour résoudre des problèmes dans des domaines stratégiques importants.

Aujourd’hui, les deux groupes s’unissent pour former une marque renouvelée : RBCx. Il s’agit d’un repositionnement stratégique qui refaçonnera l’écosystème de l’innovation au Canada et accentuera le rôle de RBCx en tant que chef de file sectoriel.

Sid Paquette, chef de RBCx, parle de la nouvelle marque

“En peu de temps, RBCx s’est imposée comme l’une des principales marques technologiques du pays, et aussi certainement dans le monde des institutions financières. Il était logique de poursuivre sur cette lancée”, explique Sid.

Beaucoup plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, mais Sid a accueilli favorablement le défi. La première étape consistait à peaufiner et à communiquer la nouvelle mission de la marque de RBCx et son histoire.

“Il faut avoir un message clair à véhiculer, défend M. Paquette. Si on n’arrive pas à exprimer noir sur blanc ce que l’on fait, qui l’on sert et comment l’on sert nos clients, c’est raté.”

Les efforts nécessaires pour faire le lien entre les deux marques sont considérables : la logistique est délicate, et l’équipe travaille constamment à trouver la bonne structure tout en mettant au point ses opérations. Il est important pour Sid que RBCx se transforme et s’améliore sans cesse.

Certains trouveront peut-être cette quête effrénée, mais Sid croit que les employés de RBCx doivent s’y habituer. “Les membres de l’équipe doivent avoir une extraordinaire aisance à composer avec l’ambiguïté. En restant à l’avant-garde de la perturbation, on ne peut être interrompu par personne.”

Même si RBCx incarne l’innovation technologique, ce sont ses employés talentueux qui constituent sa ressource la plus précieuse. L’union des deux marques donne à RBCx plus qu’assez de talents pour remplir sa mission. Sid souligne que cette fusion ne profitera pas seulement aux clients et aux partenaires, mais aussi aux employés.

“La marque est un amalgame des marques personnelles de tous les individus qui composent l’équipe. Nos façons de faire, notre conception du développement de la marque et notre manière de mettre en valeur les gens rendront compte de cette réalité, mentionne Sid. Il n’y a pas d’autre façon de faire que de mettre à profit nos formidables talents.”

Sid est d’avis que le talent doit être reconnu non seulement à l’interne, mais aussi publiquement. RBCx crée un environnement propice à cette reconnaissance. Les membres de l’équipe influenceront les plus grands noms et acteurs de l’innovation canadienne. Ils obtiendront ainsi de la visibilité à l’extérieur et bénéficieront d’un excellent bouche-à-oreille.

“Les gens vont jaser et parler du champion de RBCx qui les a aidés à développer leur entreprise, dit Sid. Du jour au lendemain, la marque personnelle de ce champion explosera, en fonction de la valeur qu’il apportera. Sa valeur n’est plus cloisonnée dans une seule organisation. Il aura l’occasion d’être vu par le monde entier.”

La valeur de RBCx ne se limite pas à laisser une marque dans le secteur technologique ou à bâtir l’avenir. “Si la plateforme qu’on a construite aide de manière altruiste les unités opérationnelles de RBC et les sociétés internes et externes à atteindre leurs objectifs, il ne fait aucun doute qu’on aide la banque en général. En misant sur la création de valeur, on mise par le fait même sur les résultats. On en a déjà fait la preuve avec la technologie bancaire.”

Mais aussi ambitieux que tout cela puisse paraître, la mesure du succès de Sid est on ne peut plus simple : “Je veux simplement qu’on soit le moteur du changement, tant à l’interne qu’à l’externe.”

Avec le lancement officiel de la nouvelle marque RBCx, cette mission est déjà en cours de réalisation.